Intervention de Jeanne-Marie Vidon lors d’un débat télévisé sur France Ô

 

Les amours de vacances peuvent-ils durer ?

 

Comme dans toutes rencontres amoureuses, j’aurais envie de vous dire, Oser. Dans un premier temps, Oser la rencontre, oser vivre et prendre le temps de la découverte et n’ayez pas trop d’apriori. Pour autant, la légèreté de l’instant peut nous aveugler et nous faire perdre un peu de notre objectivité. Pour certains, c’est aussi la période des expériences, des conquêtes, des amourettes. Les vacances sont souvent synonymes de découverte, d’aventure, de tentations parfois.
Très souvent, nous attendons depuis longtemps cette période, pour certains c’est le projet de l’année. Nous y mettons énormément de choses, avons des attentes pour cette période. Nous nous préparons d’ailleurs bien à l’avance physiquement, psychiquement, à vivre cette période. Les magazines nous y incitent fortement, nouveau régime, nouvelle crème solaire, nouveau maillot. La période des vacances est propice à plus de légèreté, d’insouciance. Nous ne sommes pas
soumis au stress du travail, nous sommes plus détendus et donc plus disponibles pour des émotions nouvelles.

Nous découvrons un environnement nouveau, l’excitation est souvent forte pour profiter de ce nouveau lieu, d’envisager de nouvelle rencontre. Nous nous autoriser peut-être à être plus soi même, loin du regard de l’entourage, nous nous sentons plus léger. Les amours de vacances, c’est le temps du lâcher prise, nous nous autorisons à tomber amoureux(se) et à profiter de l’instant présent. C’est un temps particulier où l’on est plus à l’écoute de l’autre, plus à l’écoute de ses envies, de ses plaisirs, de soi et plus à même de rencontrer l’autre.

Besoin de conseils ? >>Prenez rendez-vous, je réponds à vos questions

 

Les amours de vacances concernent qui ?

 

En terme de sentiment amoureux, l’émotion est la même que l’on soit âgé de 15 ou 70 ans. Ce sentiment amoureux est merveilleux quelque soit l’âge. Il demeure, fort heureusement, toujours aussi intense. Pour les adolescents qui connaissent un amour de vacances, il s’agit parfois du premier amour, en cela il est beaucoup plus intense et inoubliable. Lorsque la
saison se termine et que chacun rentre chez soi, lorsqu’on est jeune on est souvent dans une forme d’absolu et la première fois que l’on éprouve ces sentiments là, on a la sensation que c’est la seule et unique, cela laisse place à quelques drames et pleurs.

 

Doit-on se méfier de notre désir durant cette période ?

 

L’amour de vacances est délicieux dans le sens ou chacun laisse parler son désir, dans une forme de légèreté, de lâcher prise. Lorsque l’on rencontre quelqu’un, bien souvent on est dans le plaisir à être dans la relation, à ne pas se poser de questions plus avant. Il est agréable de savoir en profiter. Les questions peuvent venir après, lorsque l’été se termine, lorsque l’on se pose la question « ai-je envie que cette relation dure ». A ce moment là les questions doivent être un peu plus cruciales, importantes et sérieuses.

 

Comment distinguer ce qui est éphémère de la relation durable ?

 

Au début, et d’ailleurs c’est vrai lorsque l’on commence toute relation, on ne sait pas combien de temps cette relation va durer. Combien de personne ont pensé qu’une relation allait durer et qui s’est terminée et vice et versa.
La connotation qu’il y a sur les amours de vacances, c’est bien souvent le coté éphémère. Cela est lié au fait que ces amours se situent dans une période donnée, pendant une période bien précise et bien cadrée, qui est le temps des vacances. Dans l’imaginaire collectif, l’amour de vacances a un début et une fin, il dure ce temps là et ensuite chacun passera à autres choses. Il y a une notion de légèreté attaché aux amours de vacances. On en parle souvent comme des amourettes, comme quelque chose de ne pas sérieux, qui ne va pas durer, de frivoles et de passager. Mais ces amours de vacances peuvent être sérieux, ils
peuvent durer et surtout cela peut être très intense au niveau des émotions. Il y a des couples qui se rencontrent durant cette période et qui passe leur vie ensemble. Ce qui nous permet de voir si la relation a le potentiel pour devenir une relation durable, c’est la manière dont chacun investi cette relation, et la manière dont l’autre s’investi dans la relation, comment il (ou elle) parle de lui (ou d’elle). Comment il (ou elle) s’intéresse à vous, à votre vie. Le temps, l’attention qu’il (ou elle) vous accorde au retour de vacances est bien souvent révélateur de sentiment. Ce n’est pas juste du jeu, du bon temps, on sent que le partenaire (ou la partenaire) commence un peu à se projeter, exprime l’envie de vous connaître plus. Le discours peut avoir du poids, si l’autre exprime l’envie de vous revoir et qu’il (ou elle) le formule clairement, on peut se dire qu’il y a une chance. Ces éléments sont des signaux qui permettent de se dire que la relation pourrait s’inscrire dans la durée.
Je crois que l’on peut aussi compter sur sa propre intuition, si on le sent, si quelque petit signe nous alerte. Lorsque l’on a passé plusieurs jours avec une personne, une forme d’attachement se met en place. Pour que cet amour dure il faut savoir laisser le temps à la relation de se construire dans une autre réalité, celle du quotidien, du travail, de la vie familiale et sociale. C’est dans un quotidien que l’on découvre l’autre avec ses qualités, avec ses fragilités, avec ses manies et rituels. Est-il ou elle toujours aussi séduisant(e), attentionné(e)et sexy ? Mais attention l’amoureux(se) est parfois idéalisé(e), fantasmé(e). Peu de contraintes, beaucoup de légèreté, est-ce que dans la réalité de la vie, nous retrouverons ce qui nous a séduit(e) ? Les conditions de vie sont souvent idéales en période de vacances, cela favorise la relation, il est plus difficile de gérer le retour à la réalité, au quotidien. Ce peut être assez brutal. Auparavant la situation était idéale, il n’y a pas ou peu de pression liée au travail, pas de responsabilité, de contrainte. De fait, nous sommes de meilleure humeur, plus agréable et la réciproque est vrai pour le (ou la) partenaire. Il va falloir en tenir compte par la suite. Tout le monde apprécie les gens de bonne humeur et détendus, mais quand vient la rentrée, l’hiver, quand viennent la vie ordinaire, les responsabilités sera t-on en mesure de supporter cette personne là dans son quotidien ?
Le retour à la réalité n’est donc pas facile. Pour que l’amour ait une chance de durer au de la des vacances, il est important de pouvoir le décontextualiser, sortir de ce temps suspendu, où l’on se sent bien. Lorsque l’on revient à la vraie vie, il est important de pouvoir voir chez notre partenaire ce qui nous a plus et qui pourrait perdurer au delà de ce temps de
vacances. En vacances on rencontre quelqu’un/une qui aime faire la fête, qui est léger(e), qui ne se préoccupe pas de son avenir, qui est dans l’instant présent, et c’est très agréable et très
rafraichissant mais dans la vie quotidienne est-ce que c’est avec cette personne là que l’on a envie de construire quelque chose ? cette personne là, qui est joyeuse, légère, sera t-elle dans la construction ? Autant de question qui se pose.
Il y a la question du court et du long terme. Un amour de vacances qui a pu fonctionner, peut être un amour intense et réel mais est-ce que cet amour là pourra être transposable à son quotidien ? Parfois nous pouvons vivre les choses très intensément et la rupture s’avère un vrai chagrin d’amour, il faut faire le deuil d’une relation qui nous a bien plu, dans laquelle on était bien.
Mais quelque soit la relation amoureuse, lorsqu’elle se termine, nous ne pouvons pas faire l’économie de la souffrance. Il y a un temps de peine, de tristesse. Un des moyens de se sortir de cet état douloureux, c’est de réussir à garder ce moment là dans son cœur, en le chérissant, comme un bon moment qu’on a eu la chance de vivre, un peu comme un cadeau
de la vie, comme un moment que l’on a beaucoup apprécié. Cela peut aider à passer au dessus et passer à autre chose. Ce qui peut également aider, c’est de pouvoir se projeter dans sa propre vie à soi. Ne pas se polariser sur cet amour là, cela ne doit pas devenir central. Il est important de nourrir sa propre existence personnelle.

 

La passion peut elle construire un couple ?

 

Quand on pense passion, on pense souvent quelque chose de court, qui ne s’inscrit pas toujours dans la durée. On peine à penser que l’on puisse mener une relation passionnée tout au long de sa vie. Or c’est possible du moins quelques années. On peut conserver ce piment, cette passion cela peut faire partie du mythe fondateur du couple. C’est très particulier de se rencontrer dans un lieu magique, au premier regard, de vivre une passion intense, tout cela fait partie des choses que l’on peut raconter et qui nourrissent le couple et la passion. Le coté insolite et imprévu de la rencontre reste fort.

 

Conclusion

 

J’aurais envie de dire qu’il est important d’aller dans cet amour de vacances sans trop réfléchir, sans trop se poser de question. Pour une fois, dans cette période, on a accès à une forme de légèreté, vous rencontrer quelqu’un qui vous plait, et si la réciproque est vrai, il faut ne pas s’interdire à vivre les choses de manière intense, totale et entière. Le conseil que je pourrais donner c’est de pouvoir oser. Ce qui est intéressant pendant cette période magique, c’est que l’on est un peu plus désinhibé(e), on s’autorise parfois des choses que l’on ne s’autoriserait pas forcément pendant l’année, plus soumis peut être à une pression sociale, familiale, ou l’on est plus tenue à une forme d’obligation, de sérieux, dans notre tête. Justement pendant les vacances c’est important d’oser tomber amoureux, d’oser aller vers l’autre, et d’oser s’autoriser un peu de bon temps et de vivre.
Ensuite n’oubliez pas de prendre de prendre un peu de recul, rien n’est impossible, mais il est important de remettre un peu de calme dans son esprit. Si la relation doit durer, les contacts vont s’établir. Nous avons la chance de vivre à une époque ou les progrès technologiques nous permettent de rester en contact beaucoup plus facilement qu’auparavant. La possibilité de se déplacer, les réseaux sociaux, facilitent les échanges et peuvent plus confortablement permettre à la relation de vivre sa chance et durer. Il est surtout important d’y aller sans trop de préjugés et sans trop de stress.