LE COUPLE

C’est maintenir le bonheur à deux

Qu’est ce que la thérapie de couple ?

 

La thérapie de couple consiste, à aider le couple, trouver des solutions, réorganiser la vie à deux, repenser un nouveau contrat de couple dans le respect des besoins et attentes de chacun. C’est pouvoir remettre de la complicité et de l’intimité dans une relation, lorsque les désirs et sentiments sont toujours présents, mais que les tensions et reproches viennent occulter. La thérapie c’est aussi permettre à chacun de verbaliser, de communiquer ce qui fait souffrance. C’est le temps du bilan, de mettre en avant ce qui est riche et positif dans la relation et réfléchir à ce qui manque, réfléchir à ce qui peut être modifier et mis en place pour dépasser ses déceptions, rancœur et colère. Mais dans d’autre situations plus douloureuses et très conflictuelles, la thérapie peut pointer la fin de la relation. Dans ce travail le couple sera accompagné dans cette préparation et mise en place de la rupture. Cette réflexion pourra apporter de la compréhension et permettre, à celui qui la subit, de mieux l’entendre, de mieux l’accepter et mieux la vivre.

Lire aussi : Comment se déroule une séance de thérapie de couple ?

 

Pourquoi faire une thérapie de couple ?

 

J’aurais envie de dire « quand ça va mal » mais pas que. Malheureusement, les couples consultent parfois un peu tard, quand ils sont au bord de la rupture, quand l’un de deux n’a pas entendu les cris d’alarme de l’autre, et que la le couple est au bord du précipice.

Mais ce n’est pas une démarche facile et confortable. Il peut y avoir des à priori à une telle initiative (nous n’allons pas déballer notre vie privée devant un(e) inconnu(e), il peut y avoir encore l’espoir que les choses s’arrangeant d’elle même (nous n’avons besoin de personne pour y arriver). Et le temps passe avec ses frustrations, avec ses déceptions et ses rancœurs. Et là, le couple peut entrer dans une crise forte où l’issue peut être la fin.

La thérapie de couple c’est vouloir « se laisser une chance ». Ne pas prendre une décision hâtive parce que la séparation apparaît comme la seule solution à la souffrance. C’est s’offrir un temps particulier, c’est prendre le temps de prendre soin de ce NOUS et réfléchir dans un lieu neutre, à l’avenir de ce couple, qui est précieux.

La thérapie de couple c’est être aider à faire le choix le plus juste, à prendre la bonne ou meilleure décision (continuité de la relation ou séparation ?).

Lire aussi :

La crise de la quarantaine, comment la gérer ?
L’argent et le couple
> Comment se remettre d’une relation amoureuse ?
> Comment se reconstruire après une infidélité ?

 

Combien de temps dure une thérapie de couple ?

 

C’est toujours une question délicate. J’aurais envie de dire que cela dépend aussi de la capacité de chacun d’élaborer, de mettre de côté la colère qui fait souvent obstacle à la réconciliation et à la transformation du lien. Que cela dépend également de l’origine de la crise et de son intensité. Pour certaines personnes ayant vécu des choses plus difficiles, le temps de ce travail pourra être plus long. Chacun avance à son rythme, avec ses possibilités que le thérapeute doit respecter. Il arrive que des couples soient accompagnés sur plusieurs mois, si la situation vécue est délicate.

Mais nous pouvons observer un apaisement dans les échanges parfois dès là la 4 ème ou 5 ème séance. Si la crise ne remet pas en question le devenir du couple, si les sentiments, le désir et la volonté de poursuivre ensemble, le couple peut se retrouver dans une relation plus harmonieuse et sereine assez rapidement. Il faut que le couple trouve toujours une utilité à ce travail. Il appartient à chacun, couple et thérapeute, de mettre fin à la thérapie quand les choses sont améliorées ou parfois quand le couple tourne tourne en boucle au fil des séances sans amélioration visible.

Lire aussi :

> Les bienfaits de la routine dans le couple
Comment réussir sa thérapie de couple ?
La question du couple, de la répartition et du partage des tâches ménagères

Dans quels cas le thérapeute de couple représente une solution ?

 

La thérapie de couple se justifie lorsque le couple se trouve dans un système d’accusations réciproques, si l’indifférence et la distance s’installent, s’il y a eu infidélité, si l’intimité déserte la relation. Le thérapeute de couple propose alors un espace de communication, de réflexion avec toute la neutralité et la bienveillance nécessaire à ce travail.

En tant que thérapeute de couple, je vous proposerai de faire le bilan de cette relation, en découvrant votre rencontre, votre histoire de vie commune, vos attentes du couple. Nous observerons ensemble la manière dont vous communiquez et l’impact que cette communication peut avoir dans la relation. Vous pourrez questionner et comprendre comment vous fonctionner l’un vis-à-vis de l’autre. Nous pourrons mettre en avant vos atouts, vos valeurs, relever les fragilités de chacun. Ces éléments seront très utiles à la reconstruction et l’apaisement de la crise.

Mais parfois, cet accompagnement révélera fin d’une histoire et la séparation devient nécessaire. La séparation est une épreuve de vie, mais pas une fin de vie. Il y a, à reconstruire, il y a un avenir différent.

Quel que soit l’issue de ce travail, le couple aura pu s’offrir un espace d’échanges et de réflexion afin d’aborder la suite de leur histoire ensemble ou séparément, et cela avec le plus de respect possible. Si la séparation est effective, le travail du thérapeute de couple aura pu permettre a chacun de s’exprimer et peut être d’arriver à vivre cette séparation le moins douloureusement possible. Si le couple est aussi un couple de parents, ce travail pourra permettre de maintenir le dialogue autour de la prise en charge enfants afin que ceux-ci ne soit pas pris dans la violente tourmente de la séparation des parents.

Lire aussi : Comment choisir un thérapeute de couple ?

 

En quoi le couple est intéressant, mérite toute notre attention et suscite autant d’intérêt ?

 

Probablement que nous recherchons et rêvons tous, la passion amoureuse, l’harmonie, la sérénité, la complicité, l’envie de partager des choses à deux, de faire et réaliser des projets, d’avoir une intimité sexuelle riche et spontanée. Le couple est porteur de vitalité, il peut nous donner confiance (à deux nous sommes plus forts), il peut nous rendre plus généreux (avec l’envie et le plaisir de rendre l’autre heureux), il peut nous rendre fiers de la réalisation de divers projets. Le couple est cela, au début, par période, mais pour conserver cette richesse, il faudra garder une certaine vigilance et mettre la bonne santé du couple au centre des priorités. Un couple qui va bien est une famille qui va bien, des individus qui vont bien.

La vie à deux, c’est aussi, toute la richesse de rencontrer un autre monde, d’autres attentes et d’autres envies, celles de notre conjoint. Mais Il nous faudra être en capacité de les accepter et s’y adapter. Le couple est sans cesse soumis aux mouvements confortables ou inconfortables de la vie. Il sera donc amené à se synchroniser tout au long de son histoire. Un socle commun est à bâtir, dans lequel sera à définir ou préciser, le sens des mots : engagement et lien, attentes de chacun, projets individuels et projets communs.

Le couple rencontrera probablement des « bouleversements » (l’arrivée ou départ d’un enfant, la maladie d’un membre de la famille, une période de chômage, un départ à la retraite, un mal être chez l’un des membres du couple….). La difficulté sera de comprendre et d’accepter ces mouvements de vie, et ensemble, le couple pourra les dépasser et l’amener à durer. Parfois il nous faut accepter de ne pouvoir exceller, toujours, dans tous les domaines : couple, famille et carrière professionnelle…

La relation a deux est une construction, une alchimie conditionnée par différents éléments :

  • La communication (se parler, s’écouter, se comprendre)
  • La bienveillance et l’empathie envers son ou sa partenaire
  • La volonté et l’énergie de bien vivre ensemble
  • Le désir, l’élan envers l’autre.

Quand vient à manquer trop de ces éléments, cela laisse place à la rancœur, l’amertume, la colère, la déception, la tristesse, et la crise s’installe parfois durablement ou parfois de manière chronique.